West Dorset: le top pour se ressourcer!

C’est avec raison que la Côte du Dorset a obtenu le label Site d’Héritage International de l’Unesco. Ce n’est pas peu. Tout comme Le Grand Canyon americain ou la barriere de corail australienne voici un endroit que nous devons préserver pour les futures generations. Ce n’est pas chose facile car la cote s’effrite (comme son pendant normand) et tombe à l’eau, de temps en temps. Moment opportun pour chercher des os de dinosaures (on ne sait jamais), moins sympa pour les propriétaires qui ont construit une maison avec vue imprenable.

Ceci étant dit, la Côte du West Dorset est très peu construite ce qui lui donne tant de charme. Il faut faire avec quelques campings de mobil-homes éparpillés tout du long mais sans eux, il y aurait des hotels, des residences secondaires et autres batiments en dur. En été, comme partout, les plages et les campings se remplissent, les stations et les villages sont plus vivants et les locaux qui ne vivent pas du tourisme font la moue. Un peu comme le Var en moins chaud et moins bondé.

Ce qui fait le charme de mon coin du Dorset c’est que nous n’avons pas d’autoroute, les trains ne sont pas supers, les routes sont parfois étroites avec des haies de part et d’autre et notre climat est un des meilleurs de l’Angleterre. Pour se ressourcer, c’est le top! Après le petit effort pour arriver chez nous, le grand réconfort de ce trouver dans un endroit dont la campagne n’a pas beaucoup changé depuis Tess d’Urberville et Thomas Hardy (on a des tracteurs maintenant, quand même). La Cote est très diverse avec des falaises tantot grises tantot dorées et plus loin la très longue plage de sable de Chesil Beach avant d’arriver à la presqu’île de Portland.

Rejoignez moi bientot pour découvrir de beaux villages, une campagne vallonnée et une côte superbe.

Advertisements

cricket et lunch a Bridport

Mes garçons viennent de partir jouer au cricket -vous savez ce jeu incomprehensible- et il pleut! Normal vous pensez, mais non. Depuis que j’ai debarque dans le Dorset il y a du soleil tous les jours. OK, du soleil ‘a la Normandie’, pas au zenith toute la journee, n’exagerons rien- mais tout de meme. Mais bon, je m’evade dans les nuages. Revenons a nos moutons et a Bridport. 

Si en France il est normal de manger un repas equilibre a midi, ici on se contente souvent d’un sandwich. Alors hier, j’ai decide que je voulais etre Francaise. Direction Bridport, (Dorset du Sud Ouest) et l’hotel restaurant The Bull. J’aime bien cet endroit parce que le personnel est toujours souriant et bienveillant, on y mange bien pour des prix raisonnables dans un decor sympa. 

Depuis cet hiver, ils ont un menu ‘crunch lunch’ (on a le crunch de credit en France?) un bon petit plat pour moins de £6. Bien sur, si on attend d’avoir super faim (oui, oui comme moi, pas maline) on se retrouve a manger un ‘fish & chips’ pour le double, mais bon. Ceci etant dit, il est excellent le poisson frites. Et j’ai moins mange le soir…

J’aime l’atmosphere de Bridport, ville accueillante avec un marche le mercredi et le samedi. Par contre, ne comptez pas y faire les courses alimentaires, c’est plutot des antiquites (ou des vieilleries), des fringues et quelques producteurs quand meme. Bridport etait reputee pour ses cordes (on cultivait de lin et chanvre dans la region) et les longues usines desafectees (St Michael’s Trading Estate) abritent maintenant des artistes.   

Comme nombre d’autres villes industrielles ou artisanales, Bridport est en plein changement et se regenere comme un phoenix. St Michael’s et ses artistes, l’hotel The Bull et ses nouveaux proprietaires sont deux bons exemples dans cette ville qui regarde le futur en se battant au lieu de se plaindre. C’est peut etre pour cela que l’atmosphere y est chaleureuse.

bienvenue sur mon blog

Welcome to my blog where I share some thoughts and ideas on places I have visited in France -my original home- and Dorset -my new home and any other subject that comes to mind, if you’re interested. 

Since the reason I am Franglaise is because I married an Englishman, I thought I’d start with where we got married: Le Pradet. You’re unlikely to have heard of it except if you’ve been to Toulon or Hyeres in the Var. Even more so ‘Les Oursinières’, its beach front and harbour. It wouldn’t be the trendiest of resorts like St Tropez down the road but it’s got a small sandy beach on one side, rock pools on the middle, a pebble beach on the other and more rocks to dive from on either side. That’s not all though, a few bars and restaurants line the sea front and a small harbour is filled with fishing and pleasure boats. Ah, and the petanque corner of course, I almost forgot.  

It has changed a bit since I used to go there as a child thirty (I just typed twenty then calculated…) years ago. But not that much, that’s why I love it. Yes it gets crowded in August but unless you own a boat and find a ‘secluded’ cove or walk miles, where doesn’t? The harbour looks -thankfully- a bit more modern, the pebble beach is more easily accessible but the beaches are as sheltered as ever, the views over Toulon and the Mont Coudon are still wonderful. For a family holiday, it’s a good place to try. See you there this summer?

So where exactly is ‘Les Oursinieres’: France, Provence Alpes Cote d’Azur, Var, Le Pradet near Toulon.

Nearest airports: Hyeres/Toulon (20 minutes), Nice and Marseille (just over one hour).

Nearest train station: Toulon.