la cuisine anglaise


C’est amusant,  les Français sont toujours plutot condescendants lorsqu’ils parlent de leur bonne bouffe. C’est normal, tout tourne autour de ce que nous mangeons en France. En tout cas pour les plus de quarante ans. Les plus jeunes par contre, ils font comme leurs copains Europeens et ils font leur shopping au supermarché. On se gare, on remplit le chariot, on se dépêche et on repart.

Mais la viande elle vient d’où? Et des produits locaux, il y en a? Et si on va dans un restaurant, ça veut dire quelque chose provenance? Ah oui, on vous dit d’où ça vient:

Viande: France ou Europe. Super, donc on peut éliminer l’Amérique et l’Australie? C’est pas mal dans le registre ‘plutot vague’. Je parle bien sur d’un restaurant ‘normal’, genre steak frites sans pretention. Je me souviens parler à Jean-François Piège, chef du restaurant des Ambassadeurs (au Crillon) qui disait -il y a quelques années- que ce qui importait c’était d’obtenir le meilleur. Normal pour un restau ou le plus petit menu est a 70 euros. Et bien sur ils vous disent d’ou vient votre viande – ou votre caviar.

Donc en dehors des grands restaurants, il reste beaucoup à faire. Amusant donc de voir en Grande-Bretagne et certainement ici dans le Dorset la provenance de la viande -et pas mal d’autres produits sur les menus et dans les commerces. D’autant que je me fais plaindre comme une ‘pauvre malheureuse’ d’habiter dans un pays où on mange si mal. Mais l’être humain évolue. Les Anglais, ils voyagent. Plus que les Français. Ils se sont bien rendu compte qu’on mangeait mieux en France ou en Italie. Les Indiens, les Chinois et les Thailandais se sont installés dans nombre de villes avec des restaurants qui ont chamboulé les papilles anglo-saxonnes. Alors du coup, voila que je trouve que j’ai plus de chance de bien manger dans le Sud Ouest de l’Angleterre que dans le Sud Est de la France.

Incroyable, mais vrai!

Advertisements

Author: natamagat

Random thoughts from a French incomer in rural England. Interested in the love/hate relationship between the English and the French (unavoidable), community matters (they affect us whatever nationality), tourism (my original career with an MA in Tourism albeit a French one), photography (images speak a thousand words, although only the good ones), and words (mostly English words with a few French ones thrown in) Pardon my Franglais if you will.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s